Agénor Parmelin (1884-1917), le premier à survoler le Mont-Blanc


 

Agénor Parmelin est un aviateur suisse né le  à Bursins et est décédé en 1917 à Varèse dans un accident d’hydravion, connu notamment pour avoir franchi le Mont-Blanc par la voie des airs en 1914. Après une formation de mécanicien et avoir travaillé dans la construction des automobiles Stella et participé à des courses automobiles, il se lance dans l’aviation, est breveté pilote en 1911 et devient chef pilote chez Deperdussin.


Le 11 février 1914 sur l’aérodrome de Collex-Bossy (de nos jours un terrain de golf), Agénor Parmelin est prêt à partir à l’assaut du Mont-Blanc. Son appareil, « pareil à un poisson ailé, élégant de lignes », écrit la «Feuille d’Avis de Lausanne», est un monoplan Deperdussin de conception moderne, fait d’une coque en bois aérodynamique. « Parmelin est très calme, poursuit la « Julie ». Il a confiance dans son appareil. (…) Tout en travaillant à dégeler l’huile de son moteur, il donne encore les renseignements suivants : il montera à 5 200 ou 5 300 mètres pour passer le Mont-Blanc ; à partir de 4 200 mètres il utilisera un tube d’oxygène. » À 13h39, « le bel aéroplane part. L’émotion étreint l’assistance. (…) Dans la foule anxieuse, une personne est plus anxieuse encore, c’est Mme Parmelin. (…) Le dévoué mécanicien qui accompagne fidèlement son maître et son ami depuis plus de deux ans écoute le ronflement du moteur. Tout va bien. » À 3 heures, Parmelin se pose à proximité d’Aoste.

Il est difficile aujourd’hui de mesurer l’impact d’un tel exploit à l’époque. En Italie, Parmelin est fêté comme un véritable héros. Entre deux banquets et une remise de médaille, il fait des démonstrations, devant une foule de 20’000 personnes comme devant la duchesse d’Aoste, la princesse Laetitia (petite-nièce de l’empereur Napoléon 1er) et sa cour.

De retour à Genève, c’est rebelote avec des médailles, une réception par le Conseil d’État, qui lui remet un chronomètre en or, des discours et conférences où il raconte son raid. L’enfant de Gilly et du Grand-Saconnex est devenu l’égal des plus grands.

Source : TDG.CH

Previous TUTOYER les cimes
Next 23 septembre 1910 - Jorge Chávez Dartnell, premier aviateur à franchir les Alpes

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code