LE SITE INTERNET DÉDIÉ AUX ENSEIGNEMENTS DE ROBERT MERLOZ

29 avril 1927 – L’As allemand de la Première Guerre mondiale Ernst UDET réussit à décoller depuis le glacier du ‘Schneeferner’ avec un planeur DFS-Kranish

Dans ses colonnes, Pilote de montagne (PDM) fait souvent la part belle à l’As allemand de la première guerre mondiale Ernst Udet, personnage aux multiples facettes… Le mercredi 29 avril 1927, le héros de cette nouvelle histoire décolle depuis le glacier du Schneeferner avec un planeur et atteint, après 25 minutes de vol, le village de Lermoos. L’appareil avait été acheminé en pièces détachées par téléphérique. C’est donc le scénario inverse de celui du mercredi 19 mars 1922 et du premier atterrissage sur les contreforts de la Zugspitze que l’on joue.

PHOTO L’EXPLOIT

Si l’exploit est bien attesté, peut-on véritablement être sûr de la date retenue ? En effet, un document relatant l’exploit du Hauptmann Franz Hailer sur la Zugspitze date l’exploit d’Udet au mercredi 23 mars 1927…

Après de longues recherches sur Internet, nous avons déniché une photographie d’August Beckert intitulée Flug Enst Udets von d.Zugspitze nach Ehrwald Ende April 1927‘ (‘Vol d’Ersnt Udet de la Zugspitze vers Ehrvwald fin avril 1927’) conservée par la Bayerische Staatsbibliotek (image n° ansi-005250). Elle aurait été publiée dans le Münchner Illustrierte’.

Poursuivant nos recherches, nous avons pu déterminer, d’après un document de la Bundesarchiv (Deutschland), que cet exploit s’est bien déroulé le 29 avril 1927 :

Der Alpensegler. Udets Segelflug von der Zugspitze (1927)… Udets Segelflug von der Zugspitze am 29.04.1927 (le pilote de planeur alpin. Le vol en planeur d’Udet depuis la Zugspitze [1927]… Le vol en planeur d’Udet depuis la Zugspitze le 29 avril 1927).

De fil en aiguille, nous avons déniché toute une série de clichés pris par le même photographe, ce qui nous permet d’en déduire le scénario suivant :

Sur la photo ci-dessus, une quinzaine de skieurs tracte le planeur d’Ernst Udet. Comment l’aéronef est arrivé là, les choses ne sont pas tout à fait claires. Selon certaines sources, l’appareil aurait été acheminé sur le glacier en pièces détachées… Comment a-t-il décollé ? À l’aide des cordes de tractage ? Encore une sacrée enquête pour Bernard…

Pour le vol autour du sommet, voir l’encart d’accueil dont la photo a été légèrement colorisée.

Enfin, concernant l’atterrissage sur la plateforme d’Ehrwald (ou de Lermoos ?), nous disposons d’un cliché présentant Udet à la droite de son planeur, accompagné d’un groupe d’enfant. Une autre photo (voir la fin de l’article) le représente en compagnie d’un personnage non identifié.

UNE ILLUSTRATION CÉLÈBRE

Ne nous arrêtons pas là…

L’illustration ci-dessous est une gouache de Claus Friedrich Bergen réalisée en 1935. Aux commandes d’un planeur DFS-Kranich, Ernst Udet tournoie autour du sommet oriental de la Zugspitze, sur lequel trône une croix.

Signé « Claus Bergen 1935, Zugspitze », le tableau de 88 x 59 cm est enchâssé dans un cadre abîmé dans sa partie supérieure.

Il fait l’objet d’une vente aux enchères le 26 novembre 2021 (prix de départ 5 000 €). On ne connaît malheureusement pas le résultat de cette vente.

Claus Friedrich Bergen (1885-1964) est un peintre allemand spécialiste des scènes et de paysages navals et aéronautiques. Avant la première guerre mondiale, Bergen et Udet vivent dans la même maison, à Munich, et fondent, avec d’autres jeunes gens, l’Aero-Club München 1909.

Au début des années 1930, Bergen reste en contact avec son ami « Erni », qui l’aide à établir des liens avec les principales figures de l’industrie aéronautique allemande. Les peintures de Bergen trouvent ainsi tout naturellement le chemin vers les salons d’accueil des grandes usines aéronautiques…

ÉPILOGUE

Cet article permet d’éclairer la personnalité d’Ernst Udet d’un jour nouveau. On le savait As de l’aviation militaire allemande, le voilà pilote de planeur et pionnier de l’aviation de montagne, avant de devenir vedette de cinéma…

L’exploit du décollage depuis le glacier du Schneeferner est en tout point remarquable car il faut, bien entendu, prendre de la vitesse et s’élancer vers l’inconnu, le reste du vol semblant relever de la routine, à condition d’avoir une perception assez fine des courants aérologiques.

Nul doute que le personnage Udet nous réservera encore quelques surprises…

Une enquête de Bernard Amrhein

 


SOURCES

PdM
PdM
Pilote de montagne (PDM) est une association à but non lucratif accueillant tous les amoureux de l’aviation en général, et du vol en montagne en particulier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nous suivre sur X

Articles connexes